UNE DÉLÉGATION DE LA C.P.I FACE AUX JOURNALISTES

URPCI 11 Avr 2017
De passage en Côte d’Ivoire, une délégation de la cour pénale internationale (CPI) a échangé avec la presse ce lundi 10 avril 20 17 à l’Hôtel IBIS –Plateau. Initié par le bureau côte d’Ivoire de ladite Cour, la rencontre a réuni une quinzaine de journalistes nationaux et internationaux. Cinq thèmes ont fait l’objet de présentations suivies de discussions. A savoir : - Derniers développements judiciaires à la CPI - Affaire Gbagbo et Blé Goudé – mise à jour - Evénements à venir et sujets d’actualité - Ressources, outils d’information et services - Activités de sensibilisation de la CPI La délégation étaient composée comme suit ;  Nouhoum Sangaré, Chef de Bureau Côte d’Ivoire  Salif Boïté, Assistant, Bureau Côte d’Ivoire  Fadi El Abdallah, Porte-parole et Chef de l’Unité des affaires publiques  Paramy Chanthalangsy, Fonctionnaire chargé de la sensibilisation  Amady Ba, Chef de la Section de la coopération internationale, Bureau du Procureur  Richard Nsanzabaganwa, Conseiller en coopération internationale, Bureau du Procureur  Nicola Fletcher, Fonctionnaire chargée de l'information publique, Bureau du Procureur Chacun des sept membres de la délégation a eu son tour de parole. De leurs interventions l’on retient que l’actualité de la CPI portent sur 23 affaires dont 10 proviennent des états africains. Notre pays en fait partie avec le double procès de l’ex –Chef de l’Etat Gbagbo Laurent et de son Ministre Blé Goudé. Les deux affaires sont à l’étape de l’audition des témoins. Vu qu’elles sont liées à la crise postélectorale de 2010, les enquêtes se poursuivent sur le sol ivoirien et s’intéressent aux crimes commis par tous les protagonistes de la crise. Toutes choses qui selon les experts la CPI n’est pas un instrument de « Justice des vainqueurs » Le bureau du procureur a le même fonctionnement qu’un parquet national. Son rôle consiste è collecter des informations à l’aide d’enquêtes qu’il met à la disposition des juges. Quel que soit son opinion sur un fait il ne décide pas. La seule décision qui compte est celle des juges. La CPI est la première cour pénale internationale permanente créée en vertu d’un traité pour mettre fin à l’impunité des auteurs des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité et le génocide commis après le 1er juillet 2002 date de l’entrée en vigueur du traité de Rome ...Pour plus de transparence ,ses informations sont disponibles sur son site ( : http://www.icc-cpi.int.) et sur les réseaux sociaux, Tumblr, YouTube et Flickr. Sangaré Lassina (URPCI)
Autres articles

Communiqués de presse

Communiqué | Publié le 08 Juin 2018

CONFéRENCE DE PRESSE DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DES MéDIAS ET DES ORGANISATIONS PARTENAIRES

Communiqué | Publié le 08 Juin 2018

COMMUNIQUE - AGRÉMENTS DES PROJETS DE CERTIFICATION ET PROGRAMMES DE DURABILITÉ

Communiqué | Publié le 13 Mai 2017

COMMUNIQUé DE PRESSE N° 2 DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DES MéDIAS IVOIRIENS

Communiqué | Publié le 13 Mai 2017

DéCLARATION DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DES MéDIAS IVOIRIENS LE VENDREDI 5 MAI 2017