URPCI - ENGAGER LES RADIOS DANS LA LUTTE CONTRE LA DROGUE EN AFRIQUE DE L’OUES URPCI | Union des Radios de Proximité de Côte d'Ivoire

ENGAGER LES RADIOS DANS LA LUTTE CONTRE LA DROGUE EN AFRIQUE DE L’OUES

URPCI 05 Juin 2015
L’Union des Radios de Proximité de Côte d’Ivoire (URPCI) a pris part à un atelier sous-régional sur les politiques en matière de drogue en Afrique de l’ouest les 3 et 4 juin 2015 à Accra (Ghana). L’URPCI était représentée par son président KaramokoBamba qui a contribué aux échanges en vue de faire avancer la réflexion sur la nouvelle approche en matière d’élaboration des politiques de lutte contre la drogue en Afrique de l’ouest. L’atelier est une initiative du Consortium International sur les Politiques en matière de Drogue (IDPC) et de la Commission Ouest Africaine sur les drogues (WADC). Au cours de cette rencontre, les acteurs des médias ont été sensibilisés sur la réalité de la drogue en Afrique de l’ouest et l’impact socio-économique du trafic et de la consommation sur les populations. Ce segment de l’atelier avait pour objectif de favoriser une meilleure compréhension des acteurs des médias du problème de la drogue dans la région et de les sensibiliser sur la nécessité d’agir pour freiner ses ravages. En effet 1,5 millions de personnes consomment la drogue sous toutes ses formes en Afrique de l’ouest et « leur consommation est de plus en plus produite au plan local par des laboratoires clandestins » fait remarquer Docteur Alpha Diallo expert de la Commission Ouest Africaine sur les drogues (WADC). Pire « l’argent de la drogue alimente aujourd’hui en grande partie le terrorisme et le blanchiment de capitaux » tient à indiquer Jamie Bridge chargé de programme pour le Consortium International sur les Politiques en matière de Drogue (IDPC). L’Afrique de l’ouest en 20 ans est donc passée de son statut de zone de transit à celle de zone de production et de consommation de la drogue. Il faut donc agir pour freiner le fléau et contribuer ainsi à sauver des vies. La nouvelle approche de la lutte contre la drogue doit donc être basée sur des politiques sociales. Apporter un soutien plus important aux victimes de la drogue et non forcément les punir à tout va. Dans cette nouvelle logique d’orientation de la lutte, les médias ont un rôle important à jouer. Il s’agira de booster « la sensibilisation des masses à travers des productions de qualité pour interpeler les décideurs et la société civile mais aussi et surtout présenter les réels dangers de la drogue aux populations » soutient Allen YéroEmbalo journaliste bissau-guinéen. Sensibiliser, former et éduquer les populations, voici déjà l’orientation que veut donner l’URPCI à son action. Le président de l’Union annonce une série d’activités de renforcement des capacités des acteurs des radios de proximité pour que celles-ci soient mieux outillées sur la thématique de la drogue en Afrique de l’ouest. Dans l’immédiat, l’URPCI entend marquer la journée internationale contre l’abus et le trafic illicite de drogue célébrée le 26 juin. Pour démontrer cette volonté dans la lutte, le Président Karamoko Bamba s’est officiellement engagé dans la campagne mondiale de lutte autour du slogan "Support don’tpunish" (soutenir et non punir). Suykaofi
Autres articles

Communiqués de presse

Communiqué | Publié le 08 Juin 2018

CONFéRENCE DE PRESSE DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DES MéDIAS ET DES ORGANISATIONS PARTENAIRES

Communiqué | Publié le 08 Juin 2018

COMMUNIQUE - AGRÉMENTS DES PROJETS DE CERTIFICATION ET PROGRAMMES DE DURABILITÉ

Communiqué | Publié le 13 Mai 2017

COMMUNIQUé DE PRESSE N° 2 DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DES MéDIAS IVOIRIENS

Communiqué | Publié le 13 Mai 2017

DéCLARATION DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DES MéDIAS IVOIRIENS LE VENDREDI 5 MAI 2017