URPCI - 3e JOURNEE INTERNATIONALE SUR L'ETHIQUE DES MEDIAS URPCI | Union des Radios de Proximité de Côte d'Ivoire

3e JOURNEE INTERNATIONALE SUR L'ETHIQUE DES MEDIAS

URPCI 24 Sep 2013
3E JOURNEE INTERNATIONALE SUR L’ETHIQUE DES MEDIAS : LES JOURNALISTES DEVANT LA PROBLEMATIQUE DE LA CREDIBILITE DES SOURCES L'identification des sources d'informations, le rapport entre le journaliste et sa source et la responsabilité du journaliste, sont autant de questions qui ont été débattues lors de la célébration la 3e Journée Internationale sur l’Éthique des Médias le samedi 21 septembre dernier au CERAP. Le président du Réseau ivoirien pour la promotion de l'éthique dans la société (RIPES), Dr Célestin Gnonzion, a indiqué lors de cette troisième édition, que l'éthique peut être une réponse aux maux qui minent les sociétés africaines tant au niveau économique, politique que social. Pour le président du RIPES, toute entreprise qui se respecte et qui veut se positionner comme une entreprise responsable, doit cultiver la notion d'éthique, qui est selon lui, un véritable repère."La gestion des sources d'information par les journalistes: entre éthique et réalités du terrain", c'est le thème de cette célébration autour duquel des panélistes dont Magloire Diop, Irène Bath, Ebony 2010, Léandre koffi, Traoré Mamadou, sous la modération de Agnès Kraidy, ont partagé leurs expériences avec le public. Les panelistes ont, de façon précise entretenu les participants sur la gestion des sources dans les différentes spécialistés que sont l’Economie, la Culture ,le Sport et la Politique. Dans son intervention, Magloire Diop a donné des précisions sur l'identification des sources du journaliste sportif:« Il y a 4 sources que le journaliste sportif utilise. Ce sont les sources institutionnelles, intermédiaires, personnelles et occasionnelles», a-t-il précisé. Le volet échange entre journalistes, hommes des médias et étudiants en journalisme et communication a permis à chacun d'avoir une lisibilité de l’éthique. Le président du RIPES a salué la décision du gouvernement ivoirien de doter l'administration publique d'un code d'éthique et de déontologie et souhaité que sa mise en application soit effective. « Il reste maintenant à éduquer les Ivoiriens à une véritable éthique du service public », a-t-il souligné, avant d' exhorter les médias à s'impliquer davantage pour le respect de l’éthique « Il faut donc amener les différentes rédactions à s'impliquer d'avantage en mettant leurs institutions de médias sur la voie d'une vraie démarche éthique et réfléchir à la responsabilité des médias», a -t- il conclu. Christian Guehi (STG) Publié le mardi 24 septembre 2013 | L’Inter
Autres articles

Communiqués de presse

Communiqué | Publié le 08 Juin 2018

CONFéRENCE DE PRESSE DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DES MéDIAS ET DES ORGANISATIONS PARTENAIRES

Communiqué | Publié le 08 Juin 2018

COMMUNIQUE - AGRÉMENTS DES PROJETS DE CERTIFICATION ET PROGRAMMES DE DURABILITÉ

Communiqué | Publié le 13 Mai 2017

COMMUNIQUé DE PRESSE N° 2 DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DES MéDIAS IVOIRIENS

Communiqué | Publié le 13 Mai 2017

DéCLARATION DES ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DES MéDIAS IVOIRIENS LE VENDREDI 5 MAI 2017